PÉRIGUEUX BERGERAC NONTRON ST-MÉDARD D’EXCIDEUIL CARSAC-AILLAC

07.11.18  > 28.12.18
Périgueux | Espace culturel François Mitterrand

Robin Rhode, Untitled (Moon Stamp + Ink Pad), 2012

Collection d’art contemporain d’Afrique australe

Dans le cadre du programme « L’Art est Ouvert », l’Agence culturelle accueille l’exposition Clair-Obscur, imaginée et conçue par la SAFFCA*, fondation créée à Johannesburg afin d’encourager, soutenir et promouvoir les artistes vivants d’Afrique australe, notamment par la constitution et la diffusion d’une collection d’oeuvres, et par l’organisation de résidences croisées entre l’Afrique et l’Europe. Pierre Lombart, coordinateur d’AFSACSA – association située à Saint-Emilion, chargée de développer en Europe les actions de SAFFCA** – et commissaire de l’exposition présentée à Périgueux, a sélectionné au sein de cette collection une quarantaine d’oeuvres, d’artistes de renommée internationale et de jeunes artistes à la carrière prometteuse.

Le titre Clair-Obscur, terme et technique artistique, a été choisi en référence à l’interprétation du grisé dans l’oeuvre de William Kentridge. L’artiste explique que lorsqu’il entreprend un dessin, il commence bien souvent par répandre sur la feuille de papier de la poussière de fusain. Il sculpte alors celle-ci, soit en ajoutant des marques avec le fusain, soit en retirant de cette matière, qu’il décrit comme un nuage flottant entre lui et la feuille de papier. Il compare cette mécanique à celle de nos jours, composée d’avancées comme de reculs qui se succèdent et se multiplient. Le dessin  terminé reste comme le témoin de ces innombrables va-et-vient, semblables aux trajectoires de nos vies comme au devenir des peuples. Le clair-obscur reste omniprésent pendant que l’ombre libère la lumière, la caresse et la révèle.
C’est aussi à l’histoire contrastée de l’Afrique du Sud, et à son empreinte sensible – de manière plus ou moins manifeste – dans les productions artistiques, que renvoie le titre de l’exposition. Les profonds changements en Afrique australe ont engendré une fertilité artistique sans précédent sur le continent.
La lutte pour la démocratie, les balbutiements d’un nouveau régime et les questionnements qui en dérivent quittent rapidement leur caractère historique, « anecdotique » ou régionalement spécifique pour s’universaliser et tous nous interpeller.

Tenant à l’écart l’idée d’un hypothétique et folklorisant « art africain », aux critères et à la géographie variables, Clair-Obscur propose un aperçu de la création plastique de ces vingt-cinq dernières années, dans laquelle affleurent inéluctablement l’histoire et la culture africaines ; mais l’exposition révèle surtout la sagacité et la vivacité des artistes, leur liberté à exprimer leurs espoirs, la complexité de leurs appartenances, et leur présence au monde.

Avec les oeuvres de : Willem Boshoff, Andre Clements, Kendell Geers, David Goldblatt, Jonathan Hindson, William Kentridge, Themba Khumalo, Marieke Kruger, Benon Lutaaya, Mario Macilau, Nelson Makamo, Gerhard Marx, Kagiso Patrick Mautloa, Lwandiso Njara, Robin Rhode, Tracey Rose, Minnette Vári

*Southern African Foundation For Contemporary Art, créée en 2014 à Johannesburg, avec pour principaux objectifs : partager l’art par amour et par passion, encadrer, soutenir et promouvoir l’art et les artistes contemporains d’Afrique australe, participer l’inclusion de l’art contemporain du sud du continent africain dans la globalité artistique contemporaine.
** Association Française de Soutien de l’Art Contemporain du Sud de l’Afrique

Informations pratiques :

Commisssariat : Pierre Lombart

Entrée libre du mercredi au vendredi de 13h à 17h, le samedi de 14h à 18h (sauf jours fériés)

Vernissage : samedi 24 novembre à 18h
Visites commentées chaque samedi à 14h
Accueil des groupes sur réservation (05 53 06 40 02)
Ateliers famille : samedis 24 novembre, 8 et 22 décembre 2018 à 15h
Projection & exposition : jeudi 13 décembre, à partir de 18h.
L’Agence culturelle et l’association Ciné-cinéma proposent différents
regards sur l’Afrique du Sud contemporaine, avec une soirée
associant la visite de l’exposition et la projection en avant-première
du film Les Moissonneurs, d’Etienne Kallos.

Espace culturel François Mitterrand à Périgueux - 2, place Hoche 24000 Périgueux
Renseignements : 05 53 06 40 00

Organisation / Coordination : L'Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord

 {gallery}Clair-obscur{/gallery}

 

22.09.18 > 7.01.19
Nontron | PEMA

Photophore © Patricia Masson

Cette exposition réunit les créations d’une vingtaine de professionnels métiers d’art, originaires de Nouvelle-Aquitaine, invités par le Pôle Expérimental Métiers d’Art de Nontron et du Périgord-Limousin (PEMA) à exprimer leur créativité et leur savoir-faire autour du thème de la légèreté. Cuir, papier, terre, bois, verre, métal, fil, émail et bien d’autres matériaux encore ont été travaillés, façonnés et assemblés pour donner le jour à des pièces fines et délicates, jouant d’harmonies ou de contrastes entre substance et apparence des formes. Déclinée en trois espaces, la scénographie propose de découvrir, dans un premier temps, des créations à la silhouette déliée, légères dans leur allure et dans leur réalisation. Un deuxième espace est dédié à des objets qui présentent une disparité entre leur apparente légèreté et le poids des matériaux qui les composent.
Enfin, l’exposition donne à voir des réalisations subtiles et aériennes, suspendues dans un dernier espace, où l’interprétation de la légèreté est également donnée à entendre, à travers des compositions sonores.
Bijoux, céramiques, gravures, créations textiles, meubles, luminaires ou encore musique offrent cet automne à Nontron un vent de légèreté et de grâce, avec les créateurs : Anne Le Dorlot, Catherine Aerts, Brigitte Paillet, Véro & Didou, Lionel Cocaign, Thomas Villette, Patricia Masson, Anaïs Dunn, Virginie Bois, Marie-Paule Thuaud, Charlotte Reine, Natacha Baluteau, Sylvie Erhart, Marie-Laure Guillon, Pierre Carcauzon, Sue Wilks, Janet Cintas, Sylvie Lemal, La Coutellerie nontronnaise, Sylvie Capellino, Graham Millar.

Informations pratiques :

Entrée libre du lundi au samedi, de 10h à 13h et de 14h à 18h
Ouverture exceptionnelle dimanche 28 octobre à l’occasion du Salon Rue des Métiers d’Art

Vernissage vendredi 21 septembre à 18h
Le car est ouvert : Samedi 24 novembre

PEMA au château de Nontron - avenue du Général Leclerc - 24 300 Nontron
Organisation et renseignements : Pôle Expérimental Métiers d’Art de Nontron (PEMA) | 05 53 60 74 17
Site internet du PEMA

{gallery}Legerete{/gallery}

07.10.18 > 30.11.18
Carsac-Aillac | La Ligne Bleue

Jean-Marie Blanchet Random, 2014 Acrylique sur toile, 110 x 170 cm

Jean-Marie Blanchet est peintre. Tout en s’affranchissant de certaines constantes de la peinture classique – planéité, travail de la couleur, support en toile, etc. –, il s’inscrit dans l’histoire de cet art, en sonde l’héritage, en explore les limites et en invente de nouveaux usages, de nouvelles formes. La peinture est son principal médium et le sujet même de son oeuvre. Il interroge sa définition, ses constituants, sa matérialité et son statut. Il la fait sortir de son cadre pour l’incarner en volume, introduisant une ambigüité sur la nature de ce qui est montré. Dans sa pratique, il l’associe à des matériaux domestiques (adhésif, plâtre, contreplaqué…) et choisit ses couleurs parmi des gammes industrielles, écartant ainsi toute démarche expressionniste. Le choix de matériaux et de couleurs familières contribue à perturber la perception que l’on a de ses oeuvres, en accentuant la relation peinture/objet, surtout quand il les accroche bas, voire qu’il les présente au sol, adossées à même le mur d’exposition. Pour autant, la main et le geste restent primordiaux dans son processus puisqu’il fabrique lui-même ses châssis, ainsi que des machines-outils qu’il invente, comme le pinceau à écoulement ou le robot traceur.
Jonglant entre allusions aux courants picturaux historiques et références populaires, entre naturel et factice, entre tableau et objet, entre visuel et tactile, Jean-Marie Blanchet offre à la peinture – dont la mort a maintes fois été annoncée – une nouvelle voie, un devenir.

BIOGRAPHIE
Jean-Marie Blanchet est né en 1970 à Châteauroux, il vit à Villeneuve-sur-Lot. Il enseigne depuis 2007 à l’Ecole Supérieure des Arts et de la Communication de Pau, et dirige l’association M.190 à Villeneuve-sur-Lot.
Site web : www.jeanmarieblanchet.fr

Informations pratiques :

Entrée libre du mardi au samedi de 14h à 18h (sauf jours fériés)
+ Samedi 24 novembre : Le car est ouvert

Vernissage samedi 6 octobre à 18h
La Ligne Bleue, 13 rue du Dr Albéric Deguiral, 24200 Carsac-Aillac

Organisation et renseignements : Association Athéna | 06 83 36 97 86

{gallery}Jean-Marie Blanchet{/gallery}

15.09.18 > 27.10.18
Saint-Médard-d'Excideuil | le jardin d'helys-œuvre

Nous ne sommes définitivement pas les derniers, 2018 Huile sur toile, 50 x 65 cm © Franck Leviski

 

Franck Leviski est peintre et plasticien, il vit à Périgueux où il enseigne à l’Ecole municipale d’arts plastiques. Son oeuvre a été plusieurs fois présentée en Dordogne, et chacune de ses expositions est une surprise. On y retrouve immuablement le travail de la matière – appliquée par couches superposées, profonde, vibrante, vivante – et les notions afférentes de mémoire, de mutation, d’altération et de fugacité de la vie.
Pourtant, et à l’image d’une démarche en constante évolution, l’oeuvre de Franck Leviski surprend par la forme, le traitement, le sujet, passant du figuratif à l’abstrait, du tableau à l’installation, de l’image de carcasses à celle de bouteilles en plastique. Au jardin d’hélys, l’artiste présente une série de tableaux réalisés en 2017 qui a pour origine un livre qu’il a découvert en 1990 et qui accompagne sa vie depuis : L’espèce humaine de Robert Antelme. L’artiste a été saisi par l’expérience de l’auteur dans les camps de concentration, mais aussi par l’image en couverture de l’ouvrage : la reproduction d’une oeuvre de Zoran Music, peintre slovène rescapé de Dachau, qui a représenté les corps décharnés et l’anéantissement des hommes dans un cycle de tableaux intitulé Nous ne sommes pas les derniers.
Avec la série Nous ne sommes définitivement pas les derniers, Franck Leviski ne poursuit pas l’oeuvre de Zoran Music mais utilise l’image du corps souffrant comme un révélateur ; « ces corps soumis aux violences de la vie ne sont pas pour moi des représentations pathétiques du drame de l’existence […] Ces images sont autant d’indices à révéler le corps vivant dans sa matérialité, et à se questionner sur l’idée du corps comme un espace du dedans ».

BIOGRAPHIE
Né en 1969. Vit à Périgueux

Franck Leviski a été l’élève pendant 4 ans de J.G.
Chevalier à l’Académie des Beaux-Arts de Brive,
puis a étudié à l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux.
Site web : www.franckleviski.net

Informations pratiques :

Entrée libre tous les jours de 15h à 19h

Vernissage : samedi 15 septembre à partir de 16h :
présentation de l’exposition par l’artiste suivie d’un buffet
de projections autour du travail de Franck Leviski
Atelier en famille : samedi 27 octobre à partir à 15h
Le car est ouvert : samedi 24 novembre
Organisation et renseignements
Les amis du jardin d’hélys | 05 53 52 78 78

{gallery}Franck Leviski{/gallery}

17-nov 18 > 15-déc 18
Bergerac | Parcours exposition visible dans le centre ville

Passage #2

Passage#2 est un projet coordonné par John Mirabel, artiste et commissaire franco-américain, avec le soutien de La Nouvelle Galerie, association qui oeuvre à promouvoir et diffuser la création en Bergeracois, en dehors des circuits officiels et au plus près des publics.
Ce projet, déjà réalisé en 2016, consiste à inviter de jeunes artistes internationaux à créer des oeuvres pour les espaces vacants du centre-ville déclaré prioritaire de la commune de Bergerac.
Dès la mi-octobre, les artistes Raphael Lecoquièrre [FRA], Felix Leffrank [DEU], Nicolas Rupcich [CHL], Sven Bergelt [DEU], Yoel Pytowski [FRA] ainsi que John Mirabel lui-même investiront l’espace public et des bâtiments désaffectés de la ville. Anastasia Bay [FRA] et Julien Saudubray [FRA] du collectif XV, sont également invités en tant que commissaires d’exposition.
Un premier temps sera consacré à la production et à l’installation de l’exposition, introduisant la création et les artistes au coeur du quotidien bergeracois.
Les oeuvres réalisées – associant image, son, lumière et architecture – seront de nature immersive, et propices à de véritables expériences sensorielles.
Les réalisations seront visibles jusqu’à la mi-décembre ; à découvrir, par hasard, au détour d’une rue, ou à l’occasion des temps de rencontre et de médiation organisés au cours de l’automne.

Informations pratiques :

Accès libre en continu dans l’espace public

Temps de résidence et d'nstallation : du 17 octobre au 16 novembre 2018
Vernissage samedi 17 novembre à partir de 18h, suivi d'une soirée au PQP (bar situé au 12, rue des Fontaines à Bergerac)
à partir de 21h30
Le car est ouvert : Samedi 24 novembre

Organisation et renseignements :
Association La Nouvelle Galerie | 06 80 06 69 23

Ce projet bénéficie du soutien de C.G.E.T, Ville de Bergerac, CAB,  Eurovia, Crédit Agricole Charente Périgord


 

 

sam 24.11-18
Visite itinérante d'expositions en bus

LE CAR EST OUVERT

Les partenaires de l’Art est Ouvert vous invitent à découvrir les expositions à l’occasion d’une journée de visite itinérante Samedi 24 novembre 2018.
Quatre bus au départ de Saint-Médard-d’Excideuil, de Nontron, de Bergerac et de Carsac-Aillac circuleront d’une exposition à l’autre. Le circuit se terminera à Périgueux à l’occasion du vernissage de l’exposition Clair-Obscur - Art contemporain d’Afrique australe.

Informations pratiques :

Chaque parcours est proposé au tarif unique de 10€ (gratuit -16 ans)

Réservation auprès de chaque partenaire
- Nontron : 05 53 60 74 17 (Pôle Expérimental Métiers d'Art)
- Bergerac : 06 80 06 69 23 (Association La Nouvelle Galerie)
- St-Médard-d'Excideuil : 05 53 52 78 78 (Association Les amis du jardin d'hélys)
- Carsac-Aillac : 06 83 36 97 86 (Association Athéna)